Vis ma vie d’apiculteur : le miel local, l’or jaune à consommer presque sans modération

Yaourt au miel, pain d’épices au miel, banane flambée au miel, magret de canard caramélisée au miel… hummm ! Je pense avoir suscité votre gourmandise ou au moins votre attention.

Mon article va porter sur cet aliment gourmand et indispensable que j’ai presque toujours dans mes placards de cuisine et que je consomme très très rapidement. Vous comprendrez pourquoi.

Mon histoire avec le miel remonte à l’enfance comme beaucoup d’entre vous. Qui n’a jamais pris le fameux miel + citron ou le thé péyi d’atoumo dès les premiers signes de la grippe ou du rhume ? Je me souviens aussi avoir consommé beaucoup de gelée royale et des graines de pollen (initialement le pollen se consommait mélangé au miel). .Je crois fermement aux vertus de l’alimentation comme médicament pour renforcer le système immunitaire et le miel, fait évidemment partie de ces alicaments.

A la découverte du « Rucher Plein Sud »

J’ai toujours été fascinée par le processus de fabrication du miel (je crois que cela date d’un de mes exposés sur les abeilles en classe de 5ème) et c’est donc tout naturellement que j’ai décidé de visiter des ruches et d’en apprendre un peu plus sur cette activité. .J’ai donc demandé à Lionel Claveau, apiculteur, s’il était possible de visiter son rucher. J’avais déjà eu l’occasion d’acheter son délicieux miel à plusieurs reprise et j’ai été immédiatement conquise.

Le miel est pour lui une histoire de famille. Lionel est un apiculteur passionné qui s’est d’abord formé sur le terrain, en famille, avant d’entamer un perfectionnement dans un rucher école en région Parisienne.

Avant la visite, il m’a donné quelques recommandations primordiales : pas de maquillage, de parfum, de bijoux, recouvrir mes cheveux, un cycliste long ou legging, un bas ample, des manches longues. Autant dire que ce jour là je n’étais pas “hyper glam” mais qu’importe la sécurité avant tout.

Le jour J, nous nous sommes donnés rendez-vous et nous voilà partis vers la mangrove. J’ai enfilé la combinaison d’apiculteur et des chaussettes longues. .J’ai véritablement eu l’impression d’être un cosmonaute dans un sauna.

L’apiculteur enfume d’abord les abeilles pour avertir ces dernières de notre arrivée. Elles se calment en se gorgeant de miel. J’ai appris ensuite que si les apiculteurs portent des vêtements blancs c’est parce que c’est une couleur que les abeilles ne voient pas. Lionel, accompagné de sa stagiaire Cindy sont allés vérifier le développement des essaims (il faut le faire une fois par semaine).

A chaque ruche, ils vérifiaient les cadres en les retirant après enfumage. Certaines ruches étaient plus productives que d’autres et une ruche n’avait pas encore de reine mais 3 cellules royales. Ce qui laisse supposer que plusieurs reines sont en préparation. La première qui naîtra tuera les autres. Parfois les abeilles productives en font à leur tête et produisent hors du cadre (un peu comme les humains finalement).

Une ruche sans reine n’a pas d’avenir car son rôle exclusif est de pondre afin de pérenniser l’existence de la ruche. Au dessus du corps de ruches, l’apiculteur peut mettre une ou plusieurs “hausses” et c’est ce miel que les apiculteurs vont récolter pour pouvoir le vendre. Le reste du miel étant laissé aux abeilles pour nourrir les abeilles, d’où l’importance de ne pas récolter la totalité du miel. Les cadres de hausses sont ensuite amenés à la miellerie pour en extraire le miel. Il est ensuite débarrassé de ses impuretés et conditionné dans des bouteilles en verre.

Bilan

Ce fut une expérience brève, mais très enrichissante (que je conseille de faire au moins une fois dans sa vie. Vous pouvez visiter la Miellerie Saint-Ange ou la Miellerie Maniba qui organisent des visites pédagogiques) et j’ai mesuré une infime partie du travail que cela pouvait représenter. Alors n’hésitez pas à consommer notre bon miel local, bon bagay péyi nou.

N’hésitez pas à contacter Lionel, si vous voulez acheter du bon miel local campêche, Mille fleurs et Palétuvier : “Les Ruchers Plein Sud » 0696 1135 66.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :