On a testé pour vous : l’atelier bakoua

Le bakoua : un arbre ancestral profondément ancré dans la culture martiniquaise que deux jeunes femmes ont décidé de mettre au goût du jour, en créant leur société, BAKWA.

J’ai découvert leur concept en recevant un cadeau d’anniversaire d’une amie qui m’avait alors offert une pochette entièrement faite en bakoua (très jolie en passant). Je m’étais donc abonnée à leur compte, tellement j’avais été séduite par leur concept. Quand j’ai appris qu’elles organisaient également des ateliers, je n’ai pas hésité longtemps en prenant deux places ! Un atelier mère-fille ça pourrait être sympa, non ?

Fruit du bakoua

DIY (do it yourself) et culture générale

Après un accueil des plus attentionné (jus offert et grand sourire), nous entrons dans le vif du sujet : le bakoua.

Nous nous prêtons volontiers au jeu des questions réponses, un quizz destiné à en savoir plus sur le bakoua. Sur chaque table se trouvent des questions auxquelles nous devons répondre ou essayer de trouver les réponses 😅.
Exemple de questions posées : quel est le nom scientifique du bakoua ? Ou alors, combien de variétés de bakoua retrouve-t-on en Martinique ?

Après le petit quizz, Myrahn et Emmanuelle, les deux fondatrices, nous racontent l’histoire de la marque BAKWA. Une prise de conscience née pendant le confinement de mars 2020, une envie de revenir aux sources, un savoir-faire familial transmis par la grand-mère de Myrahn et voilà que nait BAKWA en juillet de la même année. Nous sentons tous la passion qui anime les deux jeunes femmes.

Les fondatrices Emmanuelle et Myrahn

Après cette introduction, place maintenant à la pratique ! Au cours de l’atelier, nous apprenons à réaliser deux types de tressage : le tressage normal et le tressage ajouré. Il faut bien suivre les indications car la prise en main n’est pas évidente 😬.

Les filles passent de table en table pour nous assister et nous aider à confectionner les lanières.

Lanière en tressage normal

Personnellement, il était plus facile de faire le tressage normal qui nécessite une prise en main plus simple. Ma mère quant à elle a excellé dans les deux types tressages et en a même réalisé un de plus (issu des souvenirs de son enfance).

Entre BAKWA et délectations

Après la pratique, nous devons maintenant choisir entre un bracelet et une chevillière ainsi que le type de tressage souhaité pour repartir chez nous avec (des lanières ont été confectionnées par les filles en amont). En effet, c’est compris dans le prix de l’atelier (toutes les infos en fin d’article) ! Je choisis la chevillière, tandis que ma mère préfère le bracelet.


En attendant qu’Emmanuelle et Myrahn préparent les différents accessoires sur-mesure (prise de tour de poignet ou de cheville), nous sommes invitées à nous désaltérer. Il y a également un chapeau bakoua immense avec lequel nous pouvons faire des photos. Ce que nous ne manquons pas de faire 😝.

Dernière manipulation pour finir notre bijou BAKWA : placer les fermoirs en acier inoxydable à l’aide d’une petite pince. Nous pouvons aussi ajouter des petites breloques pour 2€ supplémentaire par breloque.

Enfin, une fois que chacune a reçu son bijou, nous passons à la collation (inclus aussi dans l’atelier) réalisé par Essence By Mallau. Un régal ! 😋

Box burger au poulet boucané, verrine de ti-nain morue et mousse passion

Mon avis

Je ne vais pas passer par quatre chemin : c’est une note de 10/10 pour cet atelier ! La douceur, la passion des fondatrices se ressent dès les premiers instants. Très souriantes, pédagogues et bienveillantes pour un atelier manuel où tout le monde apprend quelque chose. Je vous le conseille vraiment. Aucune fausse note et on ne voit pas le temps passer. A faire entre amies ou en famille !

Pour les prochains ateliers qui se tiendront en juillet, les filles ont prévu un atelier bakoua vous permettant de réaliser un ras de cou et des boucles d’oreilles. Mais en attendant, elles vous donnent rendez-vous pour une vente privée à la fin du mois de juin pour faire le plein d’accessoires et notamment de visières en bakoua. Il faudra alors les suivre sur Instagram pour savoir quand 😏.

L’atelier BAKWA : 50€/pers qui comprend : la pratique, le bijou sur-mesure et la collation. Le samedi, de 15h à 18h à Ducos Morne Vert.

Infoline : 07 83 25 94 85.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :