Et si on passait au compost ?

Diminuer ses déchets, en l’occurrence ses déchets verts, tel est mon objectif cette année! Il faut dire que j’ai pas mal de déchets de cuisine car je fais en sorte de consommer des légumes verts à tous les repas. Les mettre à la poubelle me posait alors un réel problème, surtout que faire autrement est à ma portée !

Composteur : comment se le procurer ?

Après avoir retourné le problème en long et en large dans ma tête, je prends la décision de passer à l’action. Je me suis alors rappelée d’une publicité disant que les mairies étaient habilitées à distribuer de composteurs pour favoriser la diminution des déchets ménagers.

Habitant à Saint Joseph, je me suis alors dirigée sur le site de la mairie, qui m’a ensuite redirigée sur celui de la CACEM. Je trouve rapidement l’information recherchée. Il suffit alors de répondre au formulaire pour en faire la demande.

Je reçois ensuite un mail de confirmation de ma demande :

Votre demande de composteur a bien été prise en compte. Le Service Prévention Déchets et Economie Circulaire de la CACEM vous contactera par mail et/ou SMS pour vous convier prochainement à une permanence pour récupérer votre kit composteur. 

Deux semaines plus tard, je reçois un autre mail m’informant de la tenue d’une permanence pour la remise de composteurs. Il faudra venir avec ma pièce d’identité, un justificatif de domicile et 10€.

Composteur : mode d’emploi

Je dois l’avouer, je ne m’attendais pas à un si gros composteur ! 😅 Il y en a de toutes les tailles mais ceux proposés par la CACEM s’avèrent plus imposants que je ne le pensais.

Composteur Thermo-king de 400, 600 ou 900 L fournis par la CACEM

L’équipe de la CACEM m’aide à tout mettre dans la voiture (ça a son petit poids). Je récupère également un bio-seau qui a un plus petit gabarit. On me remet aussi une notice de montage pour le composteur.

Bio-seau

J’ai choisi de garder le bio-seau qui a sa place toute trouvée dans la cuisine et qui me ravit chaque jour. Si contente de ne plus jeter à la poubelle épluchures de fruits et légumes, coquilles d’œufs, chute des herbes du potager (persil, oignons pays…), cheveux (oui oui, c’est totalement autorisés s’il sont naturels), sachets de thé, etc…

Concernant le composteur grand format, il trône fièrement dans le jardin de ma mère qui a beaucoup plus d’espace et qui aura clairement plus de choses à mettre dedans (feuillage, fleurs fanées, papiers essuie-tout,…). De temps en temps, j’irai vider mon bio-seau dedans.

Composteur : résultat

Cela fait maintenant 2 mois que j’utilise le bio seau au quotidien. Et je peux dire que tout va pour le mieux : zéro odeur, il n’est pas encore rempli et la vie y est fertile 😆 (les vers y vivent leur meilleure vie). Je vous rassure, ils restent uniquement dans le seau.

Pour ma mère, qui habite en campagne, c’est également tout bénèf, notamment pour ses déchets de jardin. A noter qu’il faut un sol terreux pour déposer votre composteur !

Bilan

Le compost ?

  • Du super engrais (qui ne pollue pas) pour les plantes !
  • Une réduction de déchets validée
  • Du bien à la planète

Pour aller plus loin, consultez le guide pratique du compostage sur le site de la CACEM.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :